Quand les médecins écouteront leur patients !

Publié le par miyo

Ah! ben quand les médecins écouteront leurs malades, on fera faire des économies à la sécu !!!!

De retour chez moi, après une aprem d'hospit (avec aller-retour domicile- hosto, en ambul), car le chir n'a pas tilté que je souffrais du Sed ( bien que je lui ai dit et mis un document sous le nez) et qu'il y avait des précautions à prendre, et ce soir à la visite, devant tous ses étudiants (il a eu la chouffe !! ;)), et parce que j'ai insisté et amené de la doc, il a reconnu avoir été léger et ajourne l'intervention, afin que je vois un spécialiste du Sed avant d'opérer !!! du coup je viens de rentrer at home !! Plus qu'à tout réorganiser (puisqu'il était prévu (par mon médecin traitant) un séjour en convalescence en suite de soins) !!!

Moralité : n'hésiter pas à insister auprès des médecins ou chir que vous souffrez de cette pathologie, n'hésitez pas à leur mettre sous le nez de la documentation sur le Sed !!!! N'ayez pas peur de passer pour une grande "gu***le !!! Ne soyez pas à genoux devant vos médecins, ils peuvent se tromper aussi, ou laisser passer une info importante !!!

Cet incident montre aussi l'IMPORTANCE de l'information et la formation des médecins et étudiants en médecine , surtout sur les maladies dites rares, et notre pathologie en particuliers !!!

En tout cas, les infirmières de ce service étaient contentes d'avoir eu de la documentation sur cette maladie qu'elles ne connaissaient pas, et d'avoir appris quelque chose aujourd'hui, certaines m'ont remercié !!!

( écho recommandé par le Pr de Paris, car fréquent chez les personnes ayant le Sed), il me fallait juste une consultation en

chir digestives ( rdv pris en novembre, consult fin février où il a été décider de la date) mais chir très pressé ce jour là.

Par contre, je viens de rentrer chez moi, mon chir a seulement tilté ce soir (à la visite) que j'avais l' Ehlers-Danlos

et que toute intervention comportait des risques .;;J'avais bien vu à la consultation qu'il ne m'avait pas écouté et

que la consult avait été baclée, c'est pourquoi à le consult d'anesthésie j'ai insisté pour que l'anesthésiste lise les documents que j'avais apporté

et cet aprem j'ai insisté auprès de l'anesthésiste qui est passé ( ce n'était pas le même, évidemment à l'hosto, c'est celui qui est en service)

que j'avais cette pathologie et je lui ai remis les documents pour qu'il les consulte, et il m'a dit qu'il allait les mettre dans le dossier, et attirer l'attention

sur le fait que j'avais cette pathologie !!! Du coup, le chir a tilté, et préfère que je vois un spécialiste (paraît qu'il y en un à l'hosto) et voir avec lui

avant d(intervenir, il a reconnu (devant toute la clique d'étudiants) qu'il avait été léger et n'avait prêter attention à mes propos !!! (ça c'est un bon point pour lui, il a fait preuve de professionnalisme, et de modestie en reconnaissant son erreur). Mais mon médecin traitant lui avait signalé aussi, sur le courrier.

Voilà, ce qui arrive avec les médecins qui sont mal formé, qui ne connaissent pas cette pathologie, et qui nous prennent, nous les patients , pour des charlots,

inventant nos maux !!!

Donc, un aller-retour en ambulance , domicile-hosto, 1/2 journée d'hospit : pour rien ! voilà le trou de la sécu !!pour un chir qui a voulu gagner 5 ou 10 mn sur ses consultations !!

Un interne va donc me prendre un rdv chez ce spécialiste, qui donnera son avis au chir pour l'intervention, et je serais re-hospitalisée en tant voulu

si on fait bien cette intervention ; au final : bénéfice pour moi, car je serais opérer avec toutes les précautions qu'il faut !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article